Des microcapsules dans un savon ?

Home/Uncategorized/Des microcapsules dans un savon ?

Des microcapsules dans un savon ?

Comme vous le savez, nous travaillons à Ouagadougou (Burkina Faso) sur un nouveau moyen de lutte contre le paludisme, une maladie qui tue encore un enfant tous les deux minutes. Notre objectif : créer un savon capable d’éloigner les moustiques 6 heures après usage.  Ce temps de protection est essentiel pour protéger les personnes vulnérables le soir pendant la période où les moustiques transmettent le parasite du paludisme.

Pour atteindre ce temps de protection, nous travaillons sur le choix de substances répulsives mais également sur la meilleure manière de les utiliser dans un savon. La grande difficulté est que peu de principe actif présent dans un savon reste sur la peau après le rinçage. Le défi est de faire en sorte que les substances répulsives restent bien sur la peau et éloignent les moustiques le plus longtemps possible. C’est pourquoi nous avons décidé d’expérimenter la technologie de microencapsulation.

La microencapsulation consiste à enfermer un produit, solide, liquide ou pâteux, dans des microcapsules, de taille variant de 1 µm à plus de 1000 µm. Ces microcapsules isolent et protègent leur contenu du milieu extérieur grâce à leur membrane. Cette membrane reste présente tout le long de la libération du contenu, dont elle contrôle la vitesse de diffusion. Cette technologie est actuellement utilisée dans les domaines de l’agriculture, de la santé, mais aussi en cosmétique.

Pour notre projet, le défi est grand. Nous souhaitons intégrer dans notre savon des microcapsules résistant au procédé industriel de fabrication, mais également capable de coller à la peau pendant le lavage, résister au rinçage et libérer progressivement les substances répulsives qu’elles contiennent après la douche.

Nous avons la chance d’avoir à nos côtés Capsulae, un centre de recherche spécialisé dans le domaine. Les équipes nantaises de Capsulae expérimentent actuellement différentes familles de microcapsules capables de répondre à nos contraintes. Cette phase de recherche avance bien et nous devrions pouvoir tester l’efficacité des premiers prototypes de savon intégrant des microcapsules de substances répulsives dès le mois de mai prochain. Nous remercions toute l’équipe de Capsulae pour leur mobilisation sur notre projet. Avoir l’aide de tes professionnels est une chance.